Macquenoise vous souhaite la bienvenue à Courquain

Titus02 :

J’ajoute une ville frontalière Belge : Macquenoise. Une station juste en face de l’ex-poste de douane.
En venant d’ Hirson 02, il y a environ 10 km.
En venant de Anor 59, il y a environ 8 km, mais c’est moins direct.


Il y a une 2ème station un peu plus loin, mais il n’y a que le gazole d’affiché : 1.049 € / L

Je laisse le soin à un volontaire, la charge de l’ajouter ou non sur le site, sachant qu’il n’y a, à priori que le gazole d’intéressant, le chocolat et surtout les cigarettes ( beurk) D’ailleurs, en restant environ ¼ d’heure en face, je n’ai vu que des voitures françaises : beaucoup de 02, quelques 59 et 08 plus une ou deux en perdition, venant de départements très lointains. Certains remplissant même des bidons, et les autres avec des grands sacs dans les bras. Et la queue devant la station choco-cigarettière, n'a pas cessé et quand je suis repassé 2 heures plus tard, c'était toujours pareil.


Macquenoise : fief des Français

Macquenoise, ce mardi vers 17 heures, une queue commence à se former devant la station-service située à trente mètres de la frontière, dont les traces sur le sol ont d'ailleurs presque disparu. Parmi les véhicules, un grand nombre de Français, et surtout des « 02 ». La station Texaco connaît ses heures de pointe, à l'heure des sorties de bureaux et d'usines. Saint-Michel et Hirson ne sont pas loin. Dans la petite boutique, c'est un va-et-vient incessant autour de la caisse. Les automobilistes repartent aussi très souvent avec quelques cartouches de cigarettes. Carburant, le diesel était ce mardi à 1,32 euro, tabac, chocolat, le filon belge, aux yeux des Français, a toujours la cote. D'autant qu'il fait chaud ce jour-là, une petite bouteille d'eau est aussi la bienvenue. Pesant ses mots, Marie-Thérèse, la maman de l'actuelle patronne, Catherine, qui gère la maison depuis deux ans et demi, confirme cet engouement de la part des Français. Les irréductibles Gaulois, qui considèrent que l'herbe est toujours plus verte ailleurs, représentent environ 70 % de la clientèle. Outre la différence de prix, Marie-Thérèse analyse le succès de l'établissement en raison de la marque de la station, Texaco, une multinationale américaine presque absente en France. « On fait 100 kilomètres en plus avec un plein », dit-elle. Un argument qu'elle n'est pas la seule à partager en tout cas. M.M.

Article paru le : 12 juin 2008 dans